la petite voix à l’intérieur qui te rabaisse

L’as-tu déjà eu la petite voix? Tser la petite voix à l’intérieur de toi qui te rabaisse? Des fois, souvent ou tout le temps. La petite voix de la culpabilité de ne pas en faire assez, d’en avoir trop fait, de ne pas ressembler à ça, de trop manger, de ne pas manger assez, d’avoir échoué, d’avoir dit ça, de ne pas avoir dit ça…

C’est épuisant, non?

La culpabilité peut avoir des effets bénéfiques lors de réels faux-pas. Elle peut nous pousser à réfléchir à nos actes, à nous positionner par rapport à ceux-ci et à agir. Des excuses et des changements proviennent souvent de ce sentiment.

Pourtant, la culpabilité peut aussi être le nuage gris au-dessus de votre tête. Ce nuage peut assombrir vos journées en laissant planer des pointes de questionnement sur tout ce que vous faites. « Est-ce que c’était correct? »

Mon conseil pour prendre soin de vous pour le mois de mars est d’accepter l’imperfection.

Le sentiment de culpabilité est humain. C’est normal de le ressentir par moment. Il est toutefois problématique de le ressentir de manière répétée pour des choses futiles du quotidien.

blogueEt là je parle d’imperfections au sens large. L’imperfection de la température, l’imperfection de vos cheveux cette journée-là, l’imperfection de ce que vous avez dit à votre collègue, l’imperfection de votre corps dans cette robe, l’imperfection du repas que vous avez préparé, l’imperfection de votre note à votre examen, l’imperfection de votre relation avec votre voisin, l’imperfection du nombre d’items cochés sur votre to-do list.

Accepter l’imperfection, c’est d’embrasser la liberté d’être. C’est de se défaire des standards trop hauts. C’est d’être réaliste avec notre vie. C’est de relativiser.

Accepter l’imperfection, c’est vouloir apprendre. Apprendre à tomber, apprendre à se relever, apprendre à recommencer, apprendre à dire non à la petite voix, apprendre à ne rien changer de ce que vous êtes.

Accepter l’imperfection, c’est laisser entrer la flexibilité et la spontanéité dans votre vie.

Nous sommes dans la meilleure saison pour appliquer ce conseil, qu’en pensez-vous? Mars, mois de transition entre l’hiver et le printemps, est imparfaitement hiver et imparfaitement printemps à la fois.

– Jeanne, Bénévole

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s