La santé VS l’esthétisme

La vie t’a peut-être mené à croire que tu avais besoin de gagner une validation extérieure pour le corps que tu possèdes. Pour la manière dont ton corps est ou n’est pas. Et c’est peut-être ce qui t’a poussé à vouloir le changer.

Je me suis rendue compte avec les années que c’est lorsque tu commences à utiliser n’importe quoi d’externe à toi pour compenser un manque dans ton corps ou dans ta tête que ta vie n’est plus équilibrée.

C’est un sujet qui me tient vraiment à cœur et malheureusement il touche une grande majorité de la population. Des pensées intrusives, aux diagnostics de troubles alimentaires, en passant par les comportements alimentaires problématiques, il y a une grande variété de situations qui peuvent te faire souffrir. C’est tellement ancré dans notre monde, dans notre éducation, dans notre consommation et dans les discours publics qu’on en vient à considérer la perte de poids, les diètes et l’entraînement excessif comme la norme. C’est tellement présent, qu’on l’oublie, qu’on ne le voit plus.

Dans un temps où nous consommons une quantité phénoménale de médias, j’ai remarqué que le focus des réseaux sociaux se situent beaucoup sur à quoi je ressemble versus les autres aspects de la vie. Comment je me sens, quelles sont mes aspirations, comment je peux aider les autres et comment je peux faire de ce monde un meilleur endroit.

Pour faire une image simple, on pourrait se représenter la santé comme la vraie santé intérieure ou bien « la santé esthétique », c’est-à-dire l’image que notre corps projette et les standards de beauté de la société. Cette deuxième représentation de la santé prend énormément de place en ligne. Et nous l’encourageons un peu tous à notre manière en félicitant les pertes de poids et en parlant beaucoup du physique des gens.

J’ai compris que la santé, ce n’est pas noir ou blanc. En aucun cas, il existe une manière de faire qui va bénéficier à tout le monde. C’est pourquoi il est si facile de se perdre dans le monde du bien-être, de l’alimentation et du sport, parce que nous cherchons des réponses dans ce que font les autres. Quand quelque chose ressemble à ce que la société nous vend comme représentation de la santé, on assume que ça doit être ça, la solution. Mais, en vérité, on néglige comment on se sent. Par exemple, tu pourrais avoir l’air en santé, mais tu te prives de déjeuner tous les matins. Comment tu te sens? Fatigué, frustré et obsédé. D’un autre côté, ton corps pourrait ne pas correspondre aux standards de santé, mais pourtant, tu possèdes une relation saine avec la nourriture et tu te sens énergique, fort et prêt à affronter tes journées. Tu vois où je veux en venir?

the way their body looks

Tu es déjà parfait comme tu es. C’est cliché, mais c’est vrai. Néanmoins, cela ne veut pas dire que tu ne peux pas t’améliorer et vouloir plus. C’est là que c’est crucial d’être conscient du pourquoi. Pourquoi veux-tu changer? Qu’est-ce qui n’est pas correct avec ce que tu es présentement?

J’ai finalement compris qu’on s’accroche souvent à un changement physique comme solution à nos problèmes. Toutefois, si on s’arrête et qu’on

y prête vraiment attention, on se rend compte de ce qui est émotionnellement manquant ou dysfonctionnel dans notre vie. On se rend compte honnêtement que la vie ne devrait pas tourner autour de ce À QUOI TU RESSEMBLES, mais bien CE QUE TU RESSENS.

Bon mois d’août et je vous souhaite d’être indulgent envers votre corps, il est un cadeau!

 

Jeanne, bénévole.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s