Ne trouvez-vous pas qu’on a perdu de vue l’essentiel?

Bienvenue décembre.

Tu m’apportes tellement, mais tellement de bonheur.

Tu me donnes frette (ohhhh que j’ai frette!) mais j’ai toujours un sentiment de chaleur à l’intérieur de moi quand je pense à toi.

Pis quand je te parle de bonheur, c’est pas un bonheur futile et matériel. C’est un petit bonheur doux, enchanté et même enfantin. C’est le bonheur de passer du temps en famille dans ma maison en mode « cocooning ». C’est le bonheur de préparer des biscuits avec mes sœurs en écoutant du Michael Bublé (que quelqu’un ose me dire qu’il n’aime pas son disque de Noël). C’est le bonheur d’offrir et de recevoir, de manger et de boire, de fêter et de se reposer.

Je sais que, pour plusieurs, le temps des Fêtes est synonyme de grandes dépenses, d’excès alimentaires et de surcharge de partys. Que bien trop souvent, ce temps de l’année vient avec énormément de stress et de pression. Financière, physique et mentale. Que le moment n’est même pas encore arrivé et qu’on a presque hâte qu’il finisse pour pouvoir souffler un peu. Pour perdre tout le poids gagné.

On passe tellement de temps à magasiner des cadeaux avant Noël, à courir après les meilleurs « deals », à s’épuiser à tout planifier à la perfection, qu’on arrive à Noël et on est déjà brulés. Après ça, les partys commencent, les uns après les autres, on va chez un tel et après chez une telle. On mange trop, on boit trop. On angoisse. On est brûlés à juste digérer tout ça. En plus, on reçoit à la maison comme si on recevait le premier ministre!

On répète ça, jour après jour. Ensuite de ça, le bureau recommence pis on a hâte aux prochaines vacances pour se reposer de notre congé.

Ne trouvez-vous pas qu’on a perdu de vue l’essentiel?

Mon conseil pour prendre soin de vous durant le mois de décembre est simple.

Simplifiez. Votre horaire, votre to-do-list, vos attentes, vos cadeaux, vos menus.

Ralentissez. Prenez le temps d’aller jouer dehors, d’aller marcher avec votre mère pour regarder les décorations extérieures dans votre quartier. Je vous donne le droit de juger les décos trop quétaines (mais à mon avis, rien n’est trop quétaine à Noël!). Prenez le temps de lire en pyj et de boire votre chocolat chaud extra crème fouettée. Prenez le temps de prendre le temps.

Retombez en enfance. Quels sont vos plus beaux souvenirs du temps des Fêtes? Faites l’exercice et je vous jure que ce sont rarement les cadeaux dont on se souvient le plus. Plus souvent qu’autrement, ce sont vos recettes traditionnelles réconfortantes, la décoration de votre sapin, vos disques de Noël préférés (Allô Michael Bublé!), la sieste avant votre réveillon, les casse-têtes en famille.

Revenez à l’essentiel, à la base. J’suis certaine que ce changement de perception est partagé par plus de personnes que vous ne croyez!

Bon mois de décembre et bon temps des Fêtes! On se revoit en 2020!

Jeanne, bénévole.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s