Les cinq bienfaits du jardinage pour les personnes qui vivent des comportements associés aux troubles du comportement alimentaire.

Vous souvenez-vous de la première fois que vous avez mangé une fraise fraîchement cueillie? La première fois que vous avez pu observer une fleur que vous trouviez particulièrement jolie? La première fois que vous avez été fier.ère de voir grandir une plante dont vous aviez pris soin? Comment vous sentiez-vous à ces moments?

Bien que les bienfaits des plantes étaient utilisés bien avant notre époque, les vertus du jardinage sont de plus en plus étudiées et utilisées en intervention. Voici donc divers bienfaits auxquels contribue le jardinage, qui peuvent faire partie d’un processus de rétablissement pour les personnes qui vivent avec des comportements associés aux troubles du comportement alimentaire (tca).

Diminution du stress

Les personnes qui vivent avec un trouble alimentaire ressentent généralement beaucoup de stress au quotidien; stress de prendre du poids, du regard des autres, de manger entouré. Mais saviez-vous que le jardinage est traditionnellement associé à la diminution du stress lié aux tracas de la vie quotidienne (Gross et Lane, 2007) En effet, la relaxation et la diminution du stress seraient même les principales raisons qui font qu’une personne s’engage dans une telle activité. Le jardinage ferait diminuer le niveau de stress plus rapidement que la lecture, en plus de favoriser une humeur positive (Van Den Berg et coll., 2011). Le contact avec la nature ainsi que le niveau d’activité physique modéré lié au jardinage sont des facteurs qui contribuent à la relaxation.

Contact avec la nature

Qui ne s’est jamais senti détendu en marchant dans le bois ou en observant un beau paysage? En plus de permettre la diminution reliée au stress, le contact avec la nature permet de réduire les risques de maladies qui y sont liés (Maas et al., 2009; Mitchell et Popham, 2008). Le jardinage permet un contact plus direct et impliqué avec la nature. Il nous incite à prendre le temps d’apprendre à connaître ce qui nous entoure, de toucher, de sentir, d’écouter et parfois même de goûter.

Par ce côté relaxant, le jardinage permet d’atteindre le «Flow», qui se définit par l’absorption totale dans une occupation (Hagedorn, 1995). Il permet d’être entièrement plongée dans une activité et d’en oublier les pensées parfois obsessives du trouble et les inquiétudes quotidiennes. L’état de flow permet donc un lâcher-prise et favorise la détente.

Activité physique modérée

L’activité physique est souvent un enjeu de taille pour les personnes qui vivent avec des comportements associés aux tca. Parfois faite dans l’excès et d’autres fois pratiquées pour compenser, l’activité physique peut malgré tout avoir des bienfaits physiques et psychologiques lorsqu’elle est pratiquée dans le plaisir et sans besoin de performance.

Par exemple, certaines tâches liées au jardinage, comme le sarclage et le désherbage, permettent de se défouler et de faire ressortir des émotions refoulées, comme le stress et la colère.

En tant qu’activité physique modérée, le jardinage permet également de prendre le temps de respirer l’air frais, de profiter de l’extérieur et du plein air. Il s’agit d’une activité physique qui ne cherche pas à améliorer l’apparence du corps et qui n’est pas exercée dans un but de performance. Une telle activité est donc exercée dans le plaisir, ce qui favorise une meilleure image corporelle et une meilleure estime de soi (Strelan, Mehaffey et Tiggemann, 2003).

Améliore l’estime de soi

Le jardinage permet également de développer des connaissances diversifiées, de nouvelles habiletés et un nouveau mode de vie. Tout le temps passé à prendre soin du jardin encourage à faire connaissance avec les plantes qui y poussent : connaître leurs besoins en eau, en soleil et en espace, connaître leurs meilleurs compagnons et leurs points faibles. C’est un peu comme si chaque plant devenait un compagnon, une fierté. Une fierté parce que sans toi, la plante se serait possiblement moins bien développée et le légume n’aurait peut-être jamais poussé.

C’est donc en jumelant les multiples fiertés (malgré les quelques déceptions possibles), les nouvelles connaissances et le développement de nouvelles habiletés que le jardinage contribue à améliorer l’estime de soi

Permet de se procurer des aliments frais et savoureux

L’été comporte plusieurs avantages ; C’est la période des vacances, le temps des festivals de toutes sortes, des sorties en plein air… mais c’est également le temps des fruits et des légumes frais!

En effet, faire pousser ses fruits et légumes préférés permet de les manger lorsqu’ils regorgent de saveur. Ces fruits et ces légumes sont d’une qualité et d’une fraîcheur incomparable, ce qui leur permet d’être croquants et juteux. Les personnes qui vivent avec des comportements associés aux troubles du comportement alimentaire peuvent être coupées de leurs envies et avoir tendance à manger plus rapidement. Je vous encourage donc à prendre le temps de sentir l’explosion de la tomate dans votre bouche et le croustillant de la carotte sous vos dents.

Avez-vous, comme moi, envie de vivre les plaisirs et bienfaits du jardinage?

 

 

 

 

 

 

RÉFÉRENCES

 

Gross, H., et Lane, N. (2007). Landscapes of the lifespan: Exploring accounts of own gardens and gardening. Journal of Environmental Psychology, 27 (3), 225–241.

Maas, J., Verheij, R. A., de Vries, S., Spreeuwenberg, P., Schellevis, F. G., et Groenewegen, P. P. (2009). Morbidity is related to a green living environment. Journal of Epidemiology and Community Health, 63 (12), 967–973.

Strelan, P., Mehaffey, S. J. et Tiggemann, M. (2003). Self-Objectification and Esteem in Young Women: The Mediating Role of Reasons for Exercise. Sex Roles, 48, 89-95.

Van Den Berg, A. et Mariëtte, C. (2011). Gardening promotes neuroendocrine and affective restoration from stress. Journal of Health Psychology, 16 (1), 3-11.

 

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s