Tout est une question de choix

Est-ce que ça vous est déjà arrivé de vous réveiller un lundi matin tout bonnement, d’aller prendre votre café, de lire la page couverture du journal rapidement, de cligner les yeux et de vous retrouver devant la journée du vendredi? Moi, ça m’arrive souvent, si ce n’est pas toujours. Je serais portée à appeler ça le train de la vie. On monte à l’intérieur parce qu’on n’a pas vraiment le choix. On n’est pas nécessairement maître de tout ce qui arrive dans ce train. La société dans laquelle on vit présentement nous contraint à y monter. C’est subtil. Tout à fait discret. Le souci avec ce train, c’est qu’on n’est pas responsable de la vitesse à laquelle il peut aller, ni de ceux qui seront à nos côtés pendant le voyage.

train

À quel point on prend le temps de vivre comme être humain? C’est la question que je me pose dans tout ça. On se retrouve souvent avec un mode de vie trop rapide. Un mode de vie qui ne nous permet pas nécessairement de faire les choses comme on le souhaite et d’en profiter pleinement. On regarde autour et tout va aussi rapidement pour les autres. Ils se retrouvent assis dans le même train que nous. Alors on se dit que ça fait partie de la normalité de ne pas s’arrêter pour souffler un peu.

Plusieurs projets arrivent en même temps; on les mène jusqu’à la fin, mais souvent on n’a pas le temps de profiter du résultat parce qu’on est pressé par le train. Tous ces efforts et toute cette énergie qu’on met constamment sans pouvoir en profiter quelques instants.

Aujourd’hui, j’ai décidé de descendre de ce train. Je veux m’asseoir l’espace d’un instant et profiter de ce que la vie m’apporte. Prendre le temps de regarder les gens que j’aime dans les yeux et simplement apprécier le moment sans penser aux mille et une choses que je dois faire. Je veux prendre le temps d’admirer les douces couleurs du printemps qui s’installe. Je veux prendre le temps de me sentir bien et de m’écouter.

On ne choisit peut-être pas de monter dans le train parce que son arrivé  est inattendue, mais on peut choisir d’en descendre lorsqu’on se sent prêt.

Laurie

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s