Le corps humain n’est pas une mode

Aviez-vous remarqué que les modes sont cycliques? C’est-à-dire, elles reviendront toujours. Avant qu’une mode n’apparaisse, elle suit un cycle précis sans fin. Elle passe par son introduction, qu’elle soit une innovation ou une complète reprise d’une ancienne mode. Suite à cela, certains l’adoptent tôt et sont avant-gardes, alors que d’autres s’ajoutent peu à peu, créant sa montée en popularité. À sa maturité, tous ou presque ont pu l’apercevoir et l’adopter ou la renier. Après quelque temps, la voir à répétition devient redondant et nous dévions vers d’autres tendances émergentes. La mode décline donc peu à peu vers son obsolescence. Pendant que d’autres modes prennent le relais, elle demeure en dormance jusqu’au prochain cycle où nous souhaitons de la «nouveauté» et revenons à cette mode, réintroduite aux nouvelles générations et adaptées aux valeurs et goûts actuels.

Les tendances s’appliquent à énormément de sphères ; les vêtements, les appareils électroniques, la décoration intérieure, les plantes, les genres de séries et films, le langage et autres aspects culturels, etc. Les tendances peuvent naître mondialement, dans un pays précis et même dans des microsociétés (par exemple; internet). Tout ce processus et ces particularités sont étudiés par les firmes de marketing, les designers et même des scientifiques (Gofman, 2004). Il est tout à fait acceptable de prendre la décision de suivre et encourager ces modes par intérêt, passion, recherche d’identité ou curiosité. Il y a cependant plusieurs bémols à tout cela, surtout lorsque la mode dicte la valorisation de soi.

Récemment, on observe la publication d’articles en ligne mentionnant que la minceur redevient « à la mode ». Les sœurs Kardashian ont soi-disant recours à la chirurgie afin de retirer leurs implants fessiers (prétendument), on remarque le retour graduel de la mode «heroin chic» (l’héroïne chic, comme la drogue et ses conséquences physiques, mais de façon «gracieuse») les mannequins de l’heure sont ceux à l’allure mince et osseuse, etc. Peu à peu, le désir de courbes, de musculature et de self care reprendra sa cachette jusqu’à ce qu’on souhaite le retrouver.



Le corps humain n’est pas une mode. L’industrie de la mode et la culture diètes nous supplient (ou nous mènent par le bout du nez, même?) de les suivre sans questionnement, de consommer leurs différents produits, chirurgies et diètes, de se laisser malmener par leurs influences dans le seul but de faire du profit. Toutes ces différentes industries ne souhaitent que notre malheur afin de proposer leur «solution miracle» et s’enrichir ensuite. C’est tellement essoufflant et immoral.

C’est «à la mode» d’être heureux et sain, puis de devenir mince à en vivre des conséquences physiques parfois irréversibles, ensuite de développer des muscles et se ruiner dans les différentes poudres d’entraînement, pour finalement se faire dire que trop de muscles est inacceptable… Il n’y aura jamais de fin. Si nous écoutons ces discours, nous ne serons jamais satisfaits de notre image corporelle.

C’est alors à vous seul de faire paix avec votre pauvre corps et de le laisser être. Votre corps, comme il est naturellement, sera « à la mode » éventuellement s’il ne l’est pas déjà, parce que la mode se base sur des individus qui choisissent comment se définit la beauté. Cette idée de beauté ne se base alors que sur des facteurs subjectifs de gens influents, et cela les enrichit. Et comme le cycle de la mode l’oblige, on retournera forcément vers l’opposé de la minceur un jour.

Vous pouvez faire le choix d’utiliser votre sens critique comme vous le faites pour les autres modes qui nous entourent. Votre corps se présente comme il est parce qu’il s’agit de sa forme la plus bénéfique à votre fonctionnement. Donc si vos habitudes de vie sont équilibrées, ayez confiance en lui, il saura vous accompagner au fil du temps si vous le traitez avec respect et acceptation. Il est beaucoup plus intelligent et adapté que nous le pensions.

Informations intéressantes

  • Qu’est-ce qu’une habitude de vie équilibrée? Il s’agit de maintenir ses comportements envers l’alimentation, l’exercice physique, l’écoute et l’affirmation de soi dans une zone grise saine et fluide, au lieu de se rendre dans les extrêmes et y demeurer de façon rigide.
  • Les corps sont victimes de la mode depuis des lustres. La fameuse vidéo BuzzFeed permettant de visualiser les corps valorisés au fil des périodes historiques remet grandement en question notre vision du corps et du poids. Elle se retrouve ici : https://www.youtube.com/watch?v=Xrp0zJZu0a4

Un texte par Élisabeth Nolan, intervenante sociale

Références

Gofman, A. (2004). Les éternels retours. Notes sur les cycles de mode. Revue européenne des sciences sociales, 135-144. doi : 10.4000/ress.392

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s