Pour que vos relations fleurissent, commencez par les arroser vous-même.

Un des plus grands bonheurs de la vie est d’être entouré par les gens qu’on aime et qu’on respecte. Que ces personnes soient de la famille, des amis ou des collègues de travail, la sphère sociale est essentielle. Que serait la vie sans relations avec les autres? Très ennuyant, vous direz. C’est entre autres une des réalisations que plusieurs personnes ont pu faire avec la pandémie !

Les autres nous font rire, nous écoutent, nous supportent, nous aiment, nous « challenge », nous changent les idées, nous gâtent, nous permettent de grandir, nous font vivre des émotions fortes, nous font du bien, nous font apprendre.

« Les autres mettent littéralement de la vie dans notre vie. »

Mais avez-vous déjà pris un moment pour réfléchir à vos relations interpersonnelles ?

Avez-vous déjà pensé à faire le « ménage » dans votre entourage ?

Ça peut sembler intense, mais oui oui, vous avez le droit.

Vous êtes-vous déjà posé ces questions ?

Est-ce que j’apprécie vraiment ma relation avec cette personne ?

Comment je me sens avec elle ?

Qu’est-ce qu’elle apporte à ma vie ?

Est-elle là quand j’en ai besoin ?

Que répondez-vous à ces questions ? Si les réponses sont plutôt négatives, vous avez le droit de prendre vos distances avec ladite personne. Que celle-ci soit dans votre vie depuis longtemps ou depuis peu, vous n’êtes pas obligé d’entretenir cette relation dans le futur. Les gens changent, tout comme vos intérêts et vos besoins. Il est aussi possible que les raisons pour lesquelles vous désirez prendre vos distances ne soient pas claires et que vous ayez seulement un « feeling ». Et c’est correct !

Voici quelques conseils pour vous affirmer sainement dans le respect de vos limites et de l’autre :

  • Parler au « je »;
  • Nommer vos sentiments et vos besoins;
  • Choisissez un endroit et un moment propice à la discussion;
  • Essayer d’être le plus sincère possible;
  • Parler calmement et regarder l’autre;
  • Éviter les justifications;
  • Écouter l’autre pour trouver le meilleur compromis.

Sachez aussi que ce n’est pas parce que vous vous éloignez d’une personne que les autres sont obligés de faire la même chose. Cette décision vous appartient.

Les relations interpersonnelles sont bidirectionnelles. Vous êtes en quelque sorte le miroir de vos relations. Pour que les autres vous soient bons, il faut leur être bon aussi.

Pour que vos relations fleurissent, commencez par les arroser vous-même.

J’ai la certitude que la relation interpersonnelle la plus importante dans une vie est celle que vous entretenez avec vous-même. Vous passez toute votre vie à vous côtoyez ! La manière dont vous vous traitez donne également l’exemple aux autres sur comment vous voulez être traités par eux.

Jeanne, doctorante en psychologie à l’Université Laval

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s