Ce qui se cache derrière les « What I eat in a day »

Depuis l’avènement des réseaux sociaux, plusieurs tendances de toutes sortes vont et viennent telles que des vlogs de voyage, des capsules de cuisine, et autres. Au premier regard, la plupart de ces tendances semblent bien inoffensives pour plusieurs, mais le sont-elles vraiment?

Avec la montée en popularité d’Instagram et de TikTok, une tendance communément appelée « What I eat in a day » a refait surface. Cette tendance avait, à l’origine, pris place sur la plateforme YouTube, il y a de cela quelques années déjà. Dans ces courtes vidéos, le créateur de contenu partage un portrait détaillé de ce qu’il mange dans une journée, souvent suite à une demande massive de la part de ses abonnés. En effet, depuis longtemps les gens semblent nourrir un intérêt particulier, voire une obsession par rapport aux habitudes de vie des personnes qu’ils admirent. Les gens tendent à croire qu’en reproduisant à la lettre les agissements d’une personne ayant le physique qu’ils recherchent, ils finiront par lui ressembler aussi.

En apercevant ce genre de contenu, il est pertinent de se questionner sur l’effet que peut engendrer ce genre de vidéos sur leurs destinataires, et donc d’approfondir sa réflexion critique sur le sujet.

Tout d’abord, il est possible de rapidement remarquer que la très grande majorité des personnes qui partagent ce type de contenu sont des personnes minces qui cadrent dans les standards sociétaux de beauté. Cette tendance, en plus de ne pas du tout promouvoir la diversité corporelle, contribue donc à la propagation de la fausse croyance qu’être mince c’est mieux, et que minceur est forcément synonyme de santé.

Ces vidéos peuvent effectivement sembler inoffensives et même inspirantes au premier coup d’œil, mais elles simplifient de façon extrême les déterminants reliés au poids. En effet, deux personnes de même sexe et de même taille pourraient avoir une alimentation et un niveau d’activité physique identiques et posséder deux corps complètement différents. Le poids d’une personne relève d’une multitude de facteurs autres que l’alimentation et l’activité physique dont la génétique, le niveau de sommeil, la prise de médicaments, le revenu, l’ethnie et bien d’autres. De plus, les besoins sont très variables de façon interindividuelle, ce qui veut donc dire que ce que consomme une personne en termes d’aliments ne convient pas nécessairement à une autre, afin de combler ses besoins.

D’autre part, il est aussi pertinent de se demander si nous sommes certains que ce que nous montre cette personne sur sa plateforme reflète réellement ce qu’elle mange dans une journée et si elle est aussi en santé qu’elle le prétend. Nous sommes actuellement dans une ère où la perfection est recherchée à tout prix. Il est donc important de toujours garder en tête que ce qui est présenté sur les réseaux sociaux est plus souvent qu’autrement modifié et embelli pour se conformer à certains standards. Comment pouvons-nous donc être certains que la personne qui partage son alimentation ne l’a pas « photoshopé » au préalable, en coupant au montage ce qu’elle jugeait moins socialement acceptable, comme certains le feraient pour leurs photos?

En gardant ces éléments en tête, il est possible de réaliser que cette tendance populaire engendre des modèles irréalistes et donc des attentes irréalistes. Ce faisant, lorsque des individus comparent leur propre alimentation à ces modèles utopiques, ou encore lorsqu’ils tentent de les reproduire et qu’ils échouent, de la honte, de la culpabilité et une faible estime personnelle peuvent en découler.

Bref, il est important de toujours consommer ce genre de contenu avec prudence et nuance, en se rappelant que ce qui est montré n’est peut-être pas représentatif de la réalité et que ce ne sont en aucun cas des modèles à suivre.

Laurianne Dubé, étudiante au baccalauréat en nutrition et bénévole

Références

Cassetty, S. (2021, 4 mars). Why a dietitian wants you to stop watching ‘What I eat in a day’ videos. Today.

https://www.today.com/today/amp/tdna210768

Extenso. (2015, 16 mars). La santé : plus qu’une question de poids! Extenso, Université de Montréal. https://extenso.org/article/la-sante-plus-qu-une-question-de-poids/#:~:text=Les%20multiples%20d%C3%A9terminants%20du%20poids&text=En%20effet%2C%20notre%20poids%20d%C3%A9pend,taux%20d’hormone%2C%20etc

Seow, S. (2021, 8 février). Why ‘What I Eat In A Day’ Videos Can Be Bad For Your Mental Health. Huffpost.

https://www.huffingtonpost.ca/entry/what-i-eat-in-a-day-mental-health_l_601ac0b1c5b684e5709ed80c

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s