L’automne et les aliments réconforts

Ah, l’automne… la saison des récoltes! Les pommes et les courges garnissent nos garde-mangers, et sortent de nos fours, des mets mijotés et des tartes qui sentent un doux mélange de cannelle et de souvenirs d’enfance. On est dans la saison parfaite pour se réchauffer le cœur à coup de chaï latte! Mais cette façon de se réconforter avec la nourriture… est-ce une bonne idée?

Les saisons et nos appétits

Quand les feuilles jaunissent, le froid fait son entrée magistrale et le soleil se cache chaque jour un peu plus tôt. Il fait sombre à s’en cacher sous les couvertures. Et vient de pair, l’envie de réconfort sous forme de nourriture. En soi, il n’y a rien de mal à ça. Chaque saison influence nos appétits et c’est bien normal. Quand il fait froid, on se tourne naturellement vers des aliments qui réchauffent. Plus encore, les changements de saisons éveillent en nous des souvenirs et traditions. Oui, la classique tarte de maman, ça réconforte notre petit cœur frisquet!

Manger ses émotions

Le hic survient quand la seule façon de gérer nos coups de blues passe par la nourriture. Si chaque fois qu’il fait gris ou que le moral est bas, on gère avec des aliments, on peut se poser quelques questions. Est-ce que je mange pour combler un vide ou pour fuir certaines situations? Est-ce que je m’isole pour manger ou je consomme de grandes quantités d’aliments sans ressentir la faim? Est-ce que je ressens une forte culpabilité par la suite? Si oui, peut-être ai-je une relation troublée avec les aliments. Une aide professionnelle peut être nécessaire.

Limiter les plaisirs d’automne?

Alors faut-il restreindre les aliments réconforts? Eh bien pas vraiment. La restriction et les règles alimentaires ont souvent un effet pervers. L’interdit donne envie. Et à force de s’empêcher de manger un aliment dont on a envie, on finira assurément par le manger, probablement en grande quantité. En bonus, on vivra de la culpabilité et un sentiment d’échec de ne pas avoir respecté notre règle.

Se réconforter autrement

Le truc, c’est d’avoir d’autres options dans notre panier pour avoir notre dose de réconfort. Qu’on parle d’un bon bain chaud, d’un film sous les couvertures ou d’une jasette avec sa meilleure amie. Certaines journées, une pointe de tarte aux pommes aura l’effet d’un soleil dans notre journée, et c’est ok. Une autre, une petite méditation guidée bien emmitouflée dans une couverture nous apaisera complètement.

Des aliments juste pour le fun!

Il y a de ces aliments qu’on mange pour la simple raison qu’ils sont bons et nous apportent du plaisir. Et c’est correct. Ils ne constitueront jamais 100% de notre alimentation, parce que si on en mangeait sans arrêt, rapidement, on s’en lasserait. Notre corps a la merveilleuse capacité de nous guider dans nos choix et en apprenant à lui faire confiance, naturellement, les aliments plaisirs prennent la place qui leur revient.

Alors oui, on peut bien apprécier une dose de chaleur et d’épices d’automne pour mettre du pep dans nos journées grises!

 

Mélanie Pronovost, nutritionniste

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s