Vouloir être à son avantage, est-ce un crime?

Je vous rassure tout de suite, vouloir cacher le bouton qui nous est sorti au milieu du front un lundi matin n’est certainement pas un crime. Il n’est pas plus question d’un crime lorsqu’on désire bien se sentir en portant une nouvelle paire de souliers à talons hauts en allant au restaurant le vendredi soir (sauf peut-être pour les pieds, après quelques heures de torture). Flâner chez Séphora pendant 30 minutes pour sentir de nouvelles fragrances ne fait de personne un criminel, ni même acheter ce nouveau parfum qui nous plait tant.

Rendu ici, vous vous dites sûrement « Mais alors, où est le problème? ». Et bien voilà. Le crime, c’est l’industrie de la mode et des cosmétiques qui vend des parfums en nous montrant des femmes quasi-nues (parce que malheureusement pour notre société, c’est ce qui vend). C’est cette même industrie qui fait la promotion de crèmes anticellulites miracles, en vous montrant les résultats sur les jambes de jeunes femmes de 15 ans. En voyant ces publicités, il se peut qu’on oublie le but LUCRATIF derrière ces campagnes de marketing. Parce qu’on s’entend, leur but est de faire le plus d’argent possible, pas le plus de ventres raffermis possibles.

Je vous lance une petite réflexion : quelle place prend cette recherche de la beauté, ou plutôt la beauté telle que proposée dans les médias, dans votre vie? Puisque le problème, c’est l’idéal de beauté proposé, mais c’est aussi la place que prend cette préoccupation dans votre tête, dans votre journée et dans votre vie. Prenez le temps d’analyser l’impact de cet idéal de beauté sur votre quotidien. Peut-être qu’il est minime. Mais peut-être aussi que cet idéal de beauté influence votre humeur, vos réactions et même votre santé mentale.

Mon seul conseil, c’est le lâcher prise, parce que ce n’est pas sain qu’un fichu bouton gâche votre journée et vous pousse à annuler votre sortie entre filles.

Parce que le crime, c’est de se cacher derrière un maquillage, plutôt que d’exprimer sa créativité à travers celui-ci. Le vrai crime, c’est la pression sociale de se maquiller.

blogue
Crédits photo: Bach illustrations 

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s