Pourquoi faire compliqué, quand on peut faire simple?

À la recherche d’un texte sur la simplicité et le plaisir de manger, j’inscris dans la barre de recherche les mots alimentation, simple et plaisir. Quoi de plus facile! Google devrait m’afficher ma demande et le tour sera joué après quelques lectures. Mais non…

Les choses se complexifient et je deviens rapidement découragée. Découragée de voir la montagne d’articles du genre « manger simplement fait perdre du poids » ou « l’alimentation la plus simple pour maigrir ». Voyons Google! Qu’est-ce qui se passe?

Le problème ce n’est pas Google. En fait, le problème c’est la société dans laquelle nous vivons, qui prône ce genre d’informations. La société où un jour un aliment est super bon pour la santé et le lendemain est considéré ultra mauvais. Cette société qui profite de la vulnérabilité des gens pour leur vendre des régimes. Cette même société où se multiplient les coachs en perte de poids sur les réseaux sociaux qui essaient de nous convaincre que ce n’est pas compliqué de bien s’alimenter en suivant leurs recettes « santé », leurs méthodes « santé », leurs plans d’entrainement « santé » et leurs produits « santé ». Se basant sur leur propre perte de poids, ils propagent des mythes et des règles alimentaires qui vont dans le sens opposé de la simplicité. Et on s’entend pour dire que les entraînements proposés n’ont pas comme but ultime le plaisir, mais plutôt la perte de poids. Ces coachs t’aident à garder ta motivation. La motivation à quoi? La motivation à t’entraîner les jours où tu n’as pas envie. La motivation à contrôler ce que tu manges. La motivation à manger des biscuits version « santé ». On est encore loin de la notion de plaisir et de simplicité.

Je me questionne sur l’accessibilité et l’abondance de ce genre d’informations. Au travers de ce bombardement de cliniques, de sites web, de programmes, de pages sur Facebook qui visent la perte de poids, pas étonnant qu’on soit mêlé. Il y a un sérieux problème quand on se sent plus « normal » de suivre un régime que de suivre nos envies. Pas étonnant qu’une forte proportion de gens se sentent coupable de manger une pointe de gâteau ou de manger simplement à leur faim. Google m’a confirmé aujourd’hui qu’il est difficile de parler d’alimentation sans parler de poids.

 

Devant ces informations :

  • Il faut rester critique;
  • Se demander pourquoi on lit ce type d’articles et quels impacts ils auront sur nous;
  • Se rappeler du rôle premier de l’alimentation qui est de nous maintenir en vie;
  • Ne pas oublier le besoin psychologique de manger ce qu’on aime;
  • Détacher l’alimentation du poids;
  • Garder en tête que de manger varié, équilibré et d’écouter ses envies, c’est plaisant et simple!  🙂

Claudia

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s