Éditorial

Papillon passe-partout

Alors que la semaine nationale de sensibilisation aux troubles alimentaires s’est achevée le 7 février dernier, les nombreuses actions préventives menées par les différents organismes et personnalités initiateurs de l’évènement viennent nous rappeler le caractère encore trop méconnu de ces maladies au sein de la population québécoise, mais aussi plus large.

Ainsi, comme le souligne Myriame Trudel, directrice de la Maison l’Éclaircie, « compte tenu de l’aspect physique parfois visible de la maladie et de son lien intime avec le poids et la nourriture, les gens en viennent souvent à oublier que les troubles alimentaires sont, en fait, des maladies mentales qui nécessitent une aide professionnelle, au même titre que tout autre trouble de santé mentale ».

Issu de cette même préoccupation, Hors Ligne : diversité et mieux être, est le résultat du travail acharné d’un groupe de collaboratrices réunies autour de la Maison l’Éclaircie, organisme communautaire spécialisé dans les troubles alimentaires :

«Tout a commencé, pour moi, avec une vague envie de perdre un peu de poids. J’étais une fille heureuse et en santé, mais tout a rapidement chaviré. Entrainement intensif, restrictions puis excès alimentaires, perte de plaisir, anxiété, culpabilité et désespoir. Si j’avais su où ces nouvelles résolutions de perte de poids me mèneraient, j’aurais certainement évité ce cercle vicieux infernal! »

Face à cette problématique du trouble alimentaire qui, on le sait, ne cesse de progresser au Canada1 ce blogue est d’abord né d’«une volonté de traduire des années de souffrance en un accomplissement, en quelque chose de positif pouvant accompagner d’autres dans leur processus de rétablissement. Une envie de partager un savoir d’expérience et de le mettre à profit d’un projet. Un besoin de poursuivre des démarches réflexives sur les troubles des conduites alimentaires, mais aussi de jeter un coup d’oeil objectif sur une réalité qui m’a submergée. »

En effet, « ce qui ne tue pas rend parfois plus fort », et la proximité quotidienne avec le trouble alimentaire a conduit l’équipe d’Hors Ligne à adopter un regard critique sur les normes physiques qui structurent la société qui nous entoure : « Plus fort, c’est ainsi qu’on se sent lorsqu’après un long moment à cohabiter avec un trouble alimentaire, on réussit enfin à s’en débarrasser. Plus fort, plus outillé, grandi, mais aussi débordant d’envie et d’énergie pour partager notre bagage et notre manière de voir les choses. »

Dans cette perspective, Hors Ligne est aussi « une opportunité de sensibiliser certaines personnes à reconsidérer l’idée de perdre du poids, simplement pour rentrer dans le moule des tendances de la société. Je souhaite que les gens soient informés de différentes façons de penser par rapport à la beauté afin qu’ils développent leur propre opinion critique. J’espère aussi leur faire découvrir la beauté de la diversité afin qu’ils constatent l’importance d’apprécier leur corps et d’être fier de ses particularités. »

C’est dans cet esprit que plusieurs d’entre nous se sont rassemblés autour de ce blogue dont l’humble mission est de changer une partie de la société, une personne à la fois.

Une initiative comme Hors Ligne, c’est inévitablement ce qui se produit quand on réunit une bonne dose de personnes qui croient en une évolution positive des pressions sociales et qui sont follement prêtes à tout pour voir les choses changer.

Aussi, dans un espace où le culte de la performance prédomine aux dépends de la personnalité, du bien-être et de l’estime de soi, où la valeur d’un individu est déterminée par son apparence, et où les formes sont presque synonymes de négligence et de manque de volonté, Hors Ligne se veut une alternative responsable et positive au positionnement de la presse féminine et masculine actuelle.

 

Hors Ligne se donne comme mandat de démystifier les fausses croyances, d’informer, d’outiller et parfois même, de confronter le lecteur. Mais, par-dessus tout, Hors Ligne espère être un blogue où l’on pourra se remonter le moral, s’inspirer et dénicher la clé du mieux-être avec le sourire.

Ce blogue est enfin une invitation, pour tous, à s’aventurer « hors de la ligne », en marge des standards dictés par la société contemporaine. Une invitation à relever le défi de l’authenticité et de la diversité.

Choisir, dans nos actions quotidiennes, de nous accepter et de nous assumer tels que nous sommes ne constitue pas un acte de laisser aller, comme on a trop souvent tendance à le penser. C’est, en fait, un acte de courage; loin d’être un signe de résignation ou de renoncement, c’est bel et bien un vote pour une société plus proche des réalités humaines, au-delà des artifices et des préjugés qui prétendent résumer chaque individu à une étiquette. C’est refuser une société de l’uniformité et du paraître pour se concentrer sur ce qui compte réellement, et remettre l’humain au cœur du social.

Notre message, qui n’a rien de nouveau, n’arrive pas à se faire réellement comprendre dans notre société : chaque individu est exceptionnel et bouillonnant de potentiel; grand, mince, petit, gros, musclé, rond, maigre… un individu n’est jamais rien de moins, ni de plus, que ce qu’il est. Et c’est déjà bien assez.

Cet article a été mis en forme par Mélanie Rembert à partir des témoignages et réflexions de certaines collaboratrices du blogue Hors Ligne, dont les messages ont été cités entre guillemets tout au long du texte ou bien directement intégrés à ce dernier.

 

 

1 Selon les chiffres d’une étude de l’Institut canadien d’information sur la santé publiée en septembre 2014.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s